Votre matos, votre quiver, votre vie..

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Gambite le Mer 7 Avr - 14:55

Yep, ca claque bien! Je crois deja avoir vu les hangers mais jamais les bases plates. Tu peux changer la largeur des axes? Et GOG c'est pareil que les trucks de slalom? C'est Grenoblois? J'ai un pote ici en NZ qui en a une paire et pensait que s'etait allemand?!
avatar
Gambite
Trésorier
Trésorier

Nombre de messages : 790
Age : 36
Localisation : dans les bottes de foin
Date d'inscription : 30/03/2010

http://pierregamby.spaces.live.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Pauca le Mer 7 Avr - 15:01

pierroboudumonde a écrit:Yep, ca claque bien! Je crois deja avoir vu les hangers mais jamais les bases plates. Tu peux changer la largeur des axes? Et GOG c'est pareil que les trucks de slalom? C'est Grenoblois? J'ai un pote ici en NZ qui en a une paire et pensait que s'etait allemand?!

Alors les axes sont collés et mis en place avec une goupille, c'est soit 174mm soit 194mm en diamètre 10mm.

Et sinon GOG c'était juste pour le trip, c'est bien allemand et c'est Gang of Germany, j'ai une paire de truck de slalom c'est de la boucherie, tu peux tout faire...

_________________
avatar
Pauca
Prophète

Nombre de messages : 5551
Age : 30
Localisation : dans le camion blanc le long de la garonne
Date d'inscription : 24/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Adri le Mer 12 Mai - 16:08

rat's board ready for darnétal hihihihi
avatar
Adri
Grand gourou!!!
Grand gourou!!!

Nombre de messages : 2582
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  julos38 le Mer 12 Mai - 18:07

balance des photos!!!!!
avatar
julos38
Gary
Gary

Nombre de messages : 823
Age : 22
Localisation : TIMMMMMYYY LAYAR
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Adri le Mer 12 Mai - 18:09

NON!!!
avatar
Adri
Grand gourou!!!
Grand gourou!!!

Nombre de messages : 2582
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  AigleNoir le Mer 12 Mai - 18:12

En clair, Jules, t'as qu'à aller à Darnétal et tu verras bien !! Laughing
avatar
AigleNoir
Ours autiste

Nombre de messages : 2344
Age : 44
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 12/12/2008

http://www.blackkross.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  julos38 le Ven 14 Mai - 11:31

ta un teletransporteur,un cuir et un casque intégrale??? Smile
avatar
julos38
Gary
Gary

Nombre de messages : 823
Age : 22
Localisation : TIMMMMMYYY LAYAR
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Lilou le Sam 22 Mai - 2:34

Comme je me fais chier au taf voici en avant première l'impression sur feuille transparente du dessin fini que je vais poser sur ma Rayne (ou l'ex Pacpac mobile de Lilou!!!)



Et au final ça va donner ça :





Bon ok il manque les vibrisses (moustaches) du rat..... affraid affraid affraid cheers cheers cheers
avatar
Lilou
MamaBear
MamaBear

Nombre de messages : 733
Age : 39
Date d'inscription : 30/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  thib38 le Sam 22 Mai - 8:04

cool !
c'est toi la vibrisse !
a ce soir grognasse !
avatar
thib38
Ours autiste

Nombre de messages : 3374
Age : 27
Localisation : sur le spot
Date d'inscription : 13/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  hellbosh le Sam 22 Mai - 9:17

ça va tuer cette déco Wink
avatar
hellbosh
Ourson
Ourson

Nombre de messages : 1392
Age : 30
Localisation : dans ton c*l
Date d'inscription : 05/01/2009

http://gredingue.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  JuJu le Mar 27 Juil - 6:20

voila mon nouveau joujou drunken







merci beaucoup a son concepteur et ses decorateurs
avatar
JuJu
Poseur à l'anneau
Poseur à l'anneau

Nombre de messages : 60
Age : 38
Date d'inscription : 20/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Lilou le Mar 27 Juil - 6:32

Bravo il est très beau ton joujou!!!! Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool Cool
avatar
Lilou
MamaBear
MamaBear

Nombre de messages : 733
Age : 39
Date d'inscription : 30/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  JuJu le Mar 27 Juil - 6:34

merci Wink
c'est grace a faby (shaper et deco) et thibby ( deco)
avatar
JuJu
Poseur à l'anneau
Poseur à l'anneau

Nombre de messages : 60
Age : 38
Date d'inscription : 20/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Lilou le Sam 7 Aoû - 8:46

Voici mon chef d'oeuvre...
avatar
Lilou
MamaBear
MamaBear

Nombre de messages : 733
Age : 39
Date d'inscription : 30/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Girafe le Sam 7 Aoû - 9:22

Il n'y a plus qu'a la rider maintenant Laughing

_________________
avatar
Girafe
Admin

Nombre de messages : 2162
Age : 32
Localisation : Devant mon PC
Date d'inscription : 24/11/2008

http://familiagrenoble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  thib38 le Sam 7 Aoû - 10:23

Laughing Laughing Laughing
avatar
thib38
Ours autiste

Nombre de messages : 3374
Age : 27
Localisation : sur le spot
Date d'inscription : 13/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Adri le Sam 7 Aoû - 10:54

Girafe a écrit:Il n'y a plus qu'a la rider maintenant Laughing

rhoooo comme c'est pas gentil sa gigi

mais































































MEGA LOL

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
Adri
Grand gourou!!!
Grand gourou!!!

Nombre de messages : 2582
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Lilou le Mer 1 Sep - 9:18

Le grip est posé...
avatar
Lilou
MamaBear
MamaBear

Nombre de messages : 733
Age : 39
Date d'inscription : 30/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  thib38 le Mer 1 Sep - 13:15

reste plus qu'a rider !
avatar
thib38
Ours autiste

Nombre de messages : 3374
Age : 27
Localisation : sur le spot
Date d'inscription : 13/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Paulochon le Lun 13 Sep - 19:51

J'aimerai bien tester une Rayne Killswitch, et/ou une Rayne Avenger...

Juste pour voir si le double concave extrême de la mort est une chose bien... Ou pas...

_________________
avatar
Paulochon
Ours autiste

Nombre de messages : 2931
Age : 38
Localisation : Anal de la vitesse du speed de l'extreme
Date d'inscription : 14/05/2009

http://www.myspace.com/wakapaulo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Adri le Lun 13 Sep - 20:06

non c'est le plaisure dômmmmmme rien que d'y penser j'en ai la mi mol Razz
avatar
Adri
Grand gourou!!!
Grand gourou!!!

Nombre de messages : 2582
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Alex57fracasse le Lun 13 Sep - 20:36

Adri a écrit:non c'est le plaisure dômmmmmme rien que d'y penser j'en ai la mi mol Razz
j ai deja entendu ca quel que part Very Happy
avatar
Alex57fracasse
Poseur à l'anneau
Poseur à l'anneau

Nombre de messages : 146
Age : 30
Localisation : au fond a gauche dans ton cul
Date d'inscription : 03/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Girafe le Lun 13 Sep - 20:41

Paulochon a écrit:J'aimerai bien tester une Rayne Killswitch, et/ou une Rayne Avenger...

Juste pour voir si le double concave extrême de la mort est une chose bien... Ou pas...

Binn j'ai une avenger et Tonton la kill switch, perso je ne sent pas le plaisure dôme même quand je l'utilisais en ville avec des chaussures a semelles très fine.
Cela dit je suis trés heureux de cette planche qui a détrônait la Némésis.

_________________
avatar
Girafe
Admin

Nombre de messages : 2162
Age : 32
Localisation : Devant mon PC
Date d'inscription : 24/11/2008

http://familiagrenoble.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Gambite le Lun 13 Sep - 21:58

Paulochon a écrit:J'aimerai bien tester une Rayne Killswitch, et/ou une Rayne Avenger...

Juste pour voir si le double concave extrême de la mort est une chose bien... Ou pas...
A l'occas' tu pourras tester ma Hellcat. C'est vraiment un bonheur à rider, et le W concave et bien agréable pour caler ton pied arrière pendant les schuss. D'autant que quand ton pied est mal positionné tu le sens de suite.
avatar
Gambite
Trésorier
Trésorier

Nombre de messages : 790
Age : 36
Localisation : dans les bottes de foin
Date d'inscription : 30/03/2010

http://pierregamby.spaces.live.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Paulochon le Mar 14 Sep - 7:32

Gambite a écrit:
Paulochon a écrit:J'aimerai bien tester une Rayne Killswitch, et/ou une Rayne Avenger...

Juste pour voir si le double concave extrême de la mort est une chose bien... Ou pas...
A l'occas' tu pourras tester ma Hellcat. C'est vraiment un bonheur à rider, et le W concave et bien agréable pour caler ton pied arrière pendant les schuss. D'autant que quand ton pied est mal positionné tu le sens de suite.

Cool !

Pas ce WE je suis de corvée de bois...
Le WE prochain à l'occaze de la session photo shoot ?

_________________
avatar
Paulochon
Ours autiste

Nombre de messages : 2931
Age : 38
Localisation : Anal de la vitesse du speed de l'extreme
Date d'inscription : 14/05/2009

http://www.myspace.com/wakapaulo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre matos, votre quiver, votre vie..

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum